Voici les dernières nouvelles sur le projet orthèse d’Eric.

Je vous rappelle le contexte: en 2015, Eric est venu au Fablab pour demander de l’aide dans la réalisation d’une orthèse releveur de pied. Cela fait depuis 2012 qu’il bidouillait son orthèse lui même faute d’avoir trouvé ce qui lui convenait auprès de professionnels du grand appareillage.

Dans notre dernier article datant de juillet 2016, nous vous parlions du premier prototype que nous avions réalisé et qui était en cours de test. Depuis, beaucoup de choses se sont déroulées.

Les tests du premier prototype ont permis de faire un premier bilan de nos réflexions et de revoir certains points notamment au niveau des articulations permettant les mouvements de la cheville et de relever la pointe du pied lors du passage du pas.

Nous avons pu observer sur ce premier prototype des usures prématurées des pièces, dûes aux forces trop importantes exercées sur celles-ci. Nous avons donc menées de nouvelles réflexions sur les conséquences possibles, en termes de contraintes, des différents mouvements d’Eric dans son quotidien, les propriétés mécaniques des pièces et comment combiner les deux sans engendrer une usure prématurée de celles-ci. Nous sommes arrivés aux résultats suivants:

                                                        

Notes: PDME: pied droit malléole externe, PDMI: pied droit malléole interne

Suite à ces réflexions, nous avons cherché le moyen de pouvoir les fabriquer. Nous avions besoins de personnes ayant des compétences dans l’usinage de pièces en aluminium afin de réaliser un prototype à moindre coût. Nous avons donc recherché parmi les connaissances et activé les réseaux de chacun. Nous avons pu ainsi faire appel à l’ICAM (Institut Catholique d’Arts et Métiers) de Toulouse (École de production dans laquelle des jeunes ont usinés les pièces à partir de plans que nous leur avions fournis) mais également à des proches connaissances qui ont accepté de mettre à notre profit leur savoir-faire en usinage afin de les confectionner.

Pour ne pas les citer, il s’agit de Gilles (Opérateur d’usinage) et de Jean-pierre (Tourneur fraiseur en retraite).

Ci dessous, des prototypes confectionnés par leur soin:

                                                

Parallèlement à tout cela, Eric a réalisé un nouveau moulage de sa jambe en intégrant différents éléments notamment le futur garnissage et des prises d’air pour faciliter la circulation de celle-ci et ainsi avoir un meilleur confort lors du port de l’attelle.

A partir du moulage de sa jambe, Eric a fabriqué les coques constituants l’armature de l’orthèse, en résine fibre de verre, carbone/kévlar dans un premier temps puis en carbone et carbone/kévlar dans un second temps. Cette étape a nécessité de la précision et de la patience puisqu’il faut un dosage précis de chaque composant et 8h de séchage à une certaine température dans une étuve (fabriquée par nous même) pour obtenir un résultat optimal:

                                                      

                                                  

Après avoir assemblé les différentes pièces entre elles et fait quelques ajustements nous avons obtenu un nouveau prototype qui est prêt à être essayé:

                                                       

Des essais statiques sont dans un premier temps réalisés afin de nous rendre compte du fonctionnement et l’alignement des pièces entre-elles.

Cette phase d’assemblage n’est pas sans rebondissement car la précision est de rigueur lorsque l’on adapte plusieurs pièces métalliques à la “mécanique humaine”.

Voici donc les dernières photos de notre projet orthèse assemblé, nous sommes en mesure d’effectuer la phase de tests dynamiques qui nécessite une période d’adaptation de la part d’Eric:

                                                                 

Nous vous communiquerons dans un prochain article les résultats de ces essais.