Une toute nouvelle découpeuse laser vient de faire son entrée à AlbiLab Innoprod.

Plus grande, plus belle, cette machine va en ravir certains avec sa surface à découper plus grande. Elle dispose des mêmes fonctionnalités que sa petite sœur et permet la découpe et même la gravure sur différents matériaux (bois, carton, contreplaqué, plexiglass etc).

De son petit nom LS1612, elle a une surface de découpe de 1600 x 1200 mm.

Vous pouvez d’ores et déjà venir l’utiliser à l’atelier du FabLab.

Voici d’ailleurs l’une des réalisations découpée avec cette machine :

Cette découpeuse laser est munie d’une interface plus ergonomique avec un écran vous permettant de prévisualiser votre future découpe. 

Rendez-vous à l’atelier du FabLab (8 av. Pierre-Gilles de Gennes, Albi) pour l’utilisation de cette nouvelle machine qui n’attend plus que vous.

Pour ceux qui auraient besoin d’une formation à la découpe laser, des initiations sont prévues, la prochaine a lieu le 18 septembre. N’hésitez-pas à vous inscrire.

Et la petite découpeuse laser nous direz-vous ? Elle déménage dans notre antenne à Cantepau (64 bd. Maréchal Lannes, Albi). Nous vous en dirons d’ailleurs plus à ce sujet dans peu de temps.

Que s’est-il passé à Albi pour Fab14 ?

Petit rappel, le thème du Fab14 albigeois était AgroFood (environnement et l’agriculture urbaine).

Le samedi matin, après un accueil chaleureux avec des croissants, s’est déroulé un jeu brise glace. Le but étant d’avoir une pelote de laine dans les mains, de se présenter et de donner nos centres d’intérêt, ensuite la lancer à quelqu’un d’autre tout en gardant le fil dans la main, créant ainsi une sorte de toile d’araignée symbolisant les connexions entre les participants.

 

Une fois les présentation faites il faut bien faire manger tout ce beau monde. Alors un petit tour au marché s’impose pour acheter salades, grillades et charcuteries.

Durant l’après-midi se sont déroulées plusieurs conférence portant sur le thème AgroFood :

  • Le potager connecté
  • FabLab in boots
  • Adopte ma tomate

Puis, à la suite des conférences nous avons assisté à la présentation des projets sur les différents stands présents :

  • Bamboubulle
  • Jardin vertical
  • Béton qui pousse
  • Station météo
  • Jungle Végétale
  • Plantes paramétriques

Après le repas du soir, les plus en forme sont partis assister au feu d’artifice du 14 juillet d’Albi.

Le dimanche matin tout le monde se poste sur les berges du Tarn pour prendre le petit déjeuner. Evidemment, à venir à Albi, il faut absolument faire visiter le centre de cette belle ville, c’est pourquoi une visite guidée de la cathédrale ainsi que du centre-ville est menée par Pauline.

Avec une météo digne d’un mois de juillet, pourquoi ne pas aller manger au parc Rochegude, faire le plein d’énergie et une … petite sieste !

Le 15 juillet 2018 était un jour particulier en France, du fait que l’équipe de France soit en finale de la coupe du monde de Football masculin. Alors évidement tout le monde n’aime pas le foot, c’est pourquoi un groupe est allé visité une safranerie, une miellerie ainsi qu’un château dans la région de Saint-Affrique. Pendant que de l’autre côté ils sont allés goûter un vin de Gaillac puis assister à la finale.

 

Merci aux participants qui nous sont venus du Liban, Suède, Finlande, Italie et Pérou. D’avoir fait un petit passage en terre tarnaise pour ce festival Fab14.

Aux FabLabs de Caylus, Rodez, St-Jean, Graulhet, St-Affrique pour leur aide et de leur participation à l’événement et un grand merci aux bénévoles sans qui rien n’aurait eu lieu.

Parler technique, bidouiller, manger, créer des liens internationaux ont été les principaux éléments à retenir de ce week-end entre Fabers.

       

         

Aurélien, Ludovic, Mathis, Tiffany, Joao sont les 5 stagiaires venus de la mission locale pour réaliser une bannière. A la demande des personnes de la mission locale, les stagiaires ont illustré les différents objectifs de la mission locale pour moderniser leur image lors d’un stage de créativité.

Ils ont passé seulement 5 jours ensemble, alors qu’ils ne se connaissaient pas, pour préparer cette bannière. Ils ont commencé par exposer leurs idées via un brain storming afin de pouvoir réunir les bonnes idées et écarter les autres. A partir de leurs croquis et de logiciels de graphisme ils ont pu créer des logos et la bannière. Pierre, Accompagnateur de la Mission locale a été d’une grande aide. C’est lui qui a transmis les informations entre les stagiaires et les acteurs de la mission locale. La bannière finale des stagiaires a été approuvée par les intervenants. Elle sera convertible en différents formats et sous différentes formes comme des flyers, affiche, sur les réseaux sociaux, stickers,

Un grand merci à la Directrice de la mission locale Monique Mandonnet qui a donné son accord pour la réalisation de ce parcours et qui a participé à l’après-midi de restitution.

Les brouillons :

La bannière finale :

Adélaïd a 19 ans et après avoir eu son BMA (Brevet des Métiers d’Art), elle a décidé de faire ses études en DMA (Diplôme des Métiers d’Art) Bijouterie en joaillerie option contemporaine au lycée Clement de Pemille à Graulhet.

Elle réalise un stage de 6 semaines au sein du Fablab d’Albi. Elle a choisi l’association car elle voulait s’essayer aux nouvelles machines et technologies et pouvoir relier la bijouterie le monde de la bijouterie et l’univers du Fablab. Elle a été séduite par la facilité et la rapidité de réalisation avec les outils numériques. Durant son stage elle exploite les différentes machines du Lab pour pouvoir les intégrer à la création de bijoux.

Plus tard elle aimerait créer sa propre entreprise de bijouterie contemporaine en alliant la nouvelle technologie et le monde du bijoux (machine laser, fraiseuse, découpe et impression vinyle).

Elle aime aussi le dessin, le sport et la création de façon générale …

Voici un extrait de son travail :

 

 

 

Valérie a 18 ans et fait actuellement sa Première année de BTS en Communication au Lycée Sainte-Cécile. Dans le cadre de sa formation elle fait un stage de 8 semaines au FabLab pour valider ses compétences de BTS et aussi approfondir ses connaissances sur l’association. Elle a voulu réalisé son stage au sein du association pour découvrir un autre milieu de travail que le monde de  l’entreprise, et elle travaille sur la communication de l’événement Fab14 (événement international qui se déroulera durant le mois de juillet 2018).

Après son bac STMG, elle savait dans quel domaine elle voulait continuer ses études…  A part la communication, Valérie aime le journalisme, le sport, les séries, les voyages, la natation, le secourisme…

Ci-dessous voici quelques travaux réalisés durant son stage dans l’association :

       

Nicolas est actuellement en BTS SNEC (Systèmes Numériques option Electronique et Communication) au lycée Rascol à Albi. Il fait son stage de 6 semaines au sein du Fablab, pour mettre à profit ses compétences de programmation, et en acquérir de nouvelles.

Il est tombé sur le site du Fablab par hasard et a choisi de faire son stage dans l’association quand il a vu les différentes réalisations de projet comme AlbiCraft, ce qui l’intéresse beaucoup et qui permet de voir ce que l’association fait.

Nicolas ne sait pas exactement ce qu’il veut faire plus tard, mais il pense se tourner vers l’électronique, dans l’automobile et les systèmes embarqués.

Dans la vie de tous les jours, il aime le sport (les arts martiaux, course à pied…), les gadgets électroniques, la moto et la technologie.

 

 

 

 

Nos 5 stagiaires venus de Cyrus ont décidé de faire leur stage de 2 mois au FabLab, de gauche à droite, Caroline âgée de 36 ans, Florian de 21 ans, Jean de 24 ans, Lucas de 22 ans et Simon de 24 ans.

Tous les 5 travaillent sur un trailer qui présente la Mappa-Mundi 3D en réalité virtuelle, sur la modélisation de différentes structures comme des bâtiments du Moyen-Age, de la révolution et sur la ville d’Albi… Intéressés par le projet, ils ont décidé de faire leur stage au sein du FabLab, qui leur permet de perfectionner leurs connaissances et compétences pour valider leurs années de formation à Cyrus.

Après leur formation, certains sont déjà sûrs de leurs métiers alors que d’autres ne savent pas encore…, Caroline aimerait être infographiste 3D en freelance et Lucas lui, aimerait être dans le domaine du cinéma en tant que monteur vidéo ou bien spécialiste dans les effets spéciaux.

En plus du domaine de l’informatique, Caroline aime le monde de la photo, l’art, la musique, la nature et les animaux.

Florian aime la musique, les séries, le dessin.

Lucas préfère sortir avec ses amis, le monde du cinéma, la vidéo.

Et Simon, aime l’Histoire, le modélisme et le level-design…

Ci-dessous sont présentés des extraits de leurs travaux durant ces 2 mois de stage dans l’association:

 

 

Actuellement en 2ème année d’informatique à la fac Champollion, Marc fait un stage de 2 semaines dans l’association dans le cadre de son UE « stage ».
Il a choisi de venir au Fablab pour découvrir le travail en milieu associatif mais aussi pour se perfectionner en programmation. Durant son stage, il a développé un plugin en python pour le logiciel Blender. Ce plugin permet de découper un objet, de le fusionner, de créer des faces de boite à encoche ou de créer la boite directement

Après son bac S, il voulait continuer dans le domaine des sciences, plus particulièrement dans l’informatique c’est pourquoi il a choisi de faire une licence.

Outre l’informatique, Marc aime le ping-pong, la randonnée, voyager, les films…

Voici un extrait de son travail :

Albin et Bastien, tous les deux âgés de 16 ans, sont au sein du Fablab dans le cadre de leur stage de seconde. Ils viennent du lycée Rascol et achèvent leurs 6 semaines au lab.
Durant leur stage, ils ont appris à utiliser, entre autre, les logiciels Meshlab et Horus pour la modélisation et le scan 3D.
Ils ont aussi touché à la découpeuse laser et à Arduino.

Albin est passionné de drones et Bastien de jeux vidéo et de musique metal.

 

 

Aujourd’hui, nous avons décidé de mettre en lumière les réalisations d’un adhérent du FabLab d’Albi qui a l’habitude de très régulièrement faire chauffer la découpeuse laser ! Et gare à vous si vous êtes sur son chemin lorsqu’il découpe ou qu’il grave !

Delvin, ou Vincent pour les intimes, est un eco-designer autodidacte. Passionné d’artisanat et de nature, il réalise principalement des objets de décoration ainsi que des bijoux en bois épuré. Si vous êtes un particulier ou un professionnel, il est également en capacité d’agencer et de décorer des espaces intérieurs et extérieurs. Et si nous vous le présentons aujourd’hui, c’est parce que son éthique et ses méthodes de travail sont en parfaite adéquation avec les valeurs que l’association ACNE s’efforce de défendre et de diffuser.

   

Délocalisations, importations de plus en plus fréquentes, nos modes de consommation se tournent énormément vers l’extérieur et l’international. Nous consommons des produits, ou nous achetons des articles qui ont bien souvent parcouru des centaines, si ce ne n’est des milliers de kilomètres. Autant vous dire qu’en terme d’empreinte carbone et de respect de l’environnement il y a de quoi rougir et se remettre en question ! Et c’est précisément tout l’intérêt de la démarche menée par Delvin : remettre au goût du jour le « made in France » et fabriquer  des objets à une échelle locale (il s’astreint à se fournir en matériaux et à travailler avec des entreprises et des entrepreneurs locaux, dans un rayon de 100 kilomètres autour d’Albi).  C’est la notion de « circuits-courts », de plus en plus mise en avant, que ce soit par les média comme par les professionnels, qui tend à remettre au goût du jour des modes de consommation locaux, basés sur les infrastructures et les produits disponibles dans un petit périmètre géographique. Et c’est notamment grâce à la découpeuse laser présente au sein de l’atelier du FabLab d’Albi que ces superbes objets de décoration sont fabriqués.

Séries limitées ou objets personnalisés, il y en a pour tous les goûts, alors foncez et n’hésitez pas à parier sur le Made in Tarn !